Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 19:46


Après les dernières modifications réalisées sur le pont Neuf, (aménagement des trottoirs et de la chaussée) il serait peut-être temps d’en savoir un peu plus sur le plus vieux pont de Toulouse.

Jusqu’au XVIeme siècle , les toulousains traversent la Garonne par le Pont Vieux qui reprend les piles de l’aqueduc bâti par les romains et le Pont de la Daurade en bois régulièrement refait et dont on aperçoit encore la dernière pile au dos de l’Hôtel Dieu.


C’est le roi de France Louis XIII, qui initiera la construction d’un nouveau pont en pierre en 1541, car il a besoin d’un pont solide pour faire passer ses troupes sur la Garonne, troupes qui allaient faire la guerre à l’Espagne.

Les débuts sont difficiles, la Garonne capricieuse démolit les batardeaux (échafaudages en bois nécessaires à la construction des piles). Devant ces difficultés et le coût du chantier, les Capitouls reculent. En 1566, l’état reprend le chantier en main, en 1597 un homme, Pierre Souffron réussit à bâtir les piles en pierre. En 1616 après un certain nombres de vicissitudes, les règles d’adjudication sont changés et ce sont des artisans et maçons parisiens qui travaillent sur le chantier .

Puis Pierre Souffron est remplacé par l’architecte parisien Le Mercier qui construit les arches basses que nous connaissons et c’est enfin le 19 octobre 1659 que Louis XIV peut inaugurer le pont. Il aura fallu cent ans pour en venir à bout. Pourquoi si longtemps?


La première pile est fondée le 8 janvier 1544, la seconde commencée en même temps ne sera réalisée qu’au bout de trois ans après que l’on ait abaissé le niveau du fleuve en modifiant la retenue du Bazacle.

La troisième démarre en 1554 mais les fameux batardeaux sont emportés par le fleuve et elle ne sera terminée qu’en 1559.

La quatrième nécessite des pilotis commencée en 1557, elle est finie en 1561.

La cinquième commencée en 1562 se fend, elle est terminée en 1575 mais après une nouvelle fissure et une crue elle ne sera réellement finie qu’en 1628.

La construction de la sixième pile dure 5 ans jusqu’en 1584 mais en 1597 Pierre Soufron constate qu’il faut la reconstruire, elle ne sera finalement achevé 1616.

La septième, au plus profond du fleuve est commencée en 1597, elle nécessite plus de 400 ouvriers et femmes nuits et jours et sera terminée en mai 1601.

La huitième commencée par Souffron en 1602 sera terminée au bout de 2 ans et contient un réservoir destiné à l’alimentation en eau potable depuis la rive gauche.

La construction des arches commencées en 1604 durera jusqu’en 1628, les allèges ou ouvertures sur les piles qui permettent à l’eau de passer en période de crue sont un dispositif traditionnel dans le Midi.

Enfin les pavillons à l’entrée du pont seront eux terminés en 1630 mais détruit sous le second empire pour faciliter la circulation.

                                                                                                                                              D’après Jean de Saint Blanquat .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade - dans Un peu d'histoire...
commenter cet article

commentaires