Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 09:06

 

Compte rendu de l'assemblée générale du jeudi 22 JANVIER 2015

Communauté municipale de santé rue malbec.

Début de la réunion : 18h 15 - Fin de la réunion: 20h30

Personnalités invitées: Madame Escudié, Maire de quartier pour le secteur Toulouse-centre, Monsieur Bolzan, Adjoint au Maire chargé des terrasses, Monsieur Soula, Conseiller Général.

 

1 – Rapport moral:

La Presidente fait rapidement le bilan de l'année 2014, ceci afin de passer aux points importants pour la vie dans le quartier, les travaux d’aménagement.

Vote : Unanimité.

 

2 Renouvellement du Conseil d’administration :

Les statuts modifiés en 2008 prévoient le renouvellement du Conseil d'Administration tous les deux ans.

Malgré notre appel aux bonnes volontés, personne ne s’est présenté pour le renouvellement du bureau pour la période 2015-2017. Les membres actuels ont donc accepté de prolonger leur mandat

 

3 - Rapport financier:

Il comporte un solde largement crediteur nous permettant de faire des dons, tel que celui de 2013  pour les arbres du Canal du Midi ( les montants sont à la disposition des adherents sur simple demande).

Les recettes du vide grenier ont été moindres à cause du manque de places dues aux travaux.

Vote : Unanimité.

 

4. Projets et vie de quartier :

  • Problème récurrent des bars et restaurants du quartier. L’aménagement de la rue Jean Suau a fait exploser les nuisances notamment concernant les terrasses au droit du n° 1. Nous avons saisi les services et l’adjoint au Maire concerné à de multiples reprises, des entretiens entre les parties concernées ont eu lieu entre la mairie et ses services, le ou les restaurateurs et les riverains.
  • Organisation du vide grenier de 2014 : cette année le 27 avril avec priorité aux riverains. Toutes les informations sont données sur le site de l’association . www.vivre-a-la-daurade.over-blog.com
  • Projet d'aménagement du jardin : A la demande des services techniques, nous avons donné notre avis sur le futur aménagement du jardin. Lors de la dernière réunion du bureau de commission, on nous a indiqué que l’agrandissement du jardin d’enfant était prévu.
  • En ce qui concerne les nuisances sonores dues aux nombreux concerts à la Prairie des Filtres, nous intervenons conjointement avec l'Association de la Prairie des Filtres, auprès de la municipalité et des organisateurs pour faire baisser les décibels.

 

5 . Restauration basilique de la Daurade :

Dans le cadre du projet 2013/2014 de suivi de la restauration de la Basilique de la Daurade . Ce bâtiment classé monument historique est un des édifices remarquables de Toulouse, visité tant pour ses peintures que pour la statue de la vierge et ses robes. Nous association a participé financièrement à la restauration des attributs de la statue de la Vierge Noire.

 

6 . Divers

Suite à un contact par mail auprès de notre association, nous avons accueilli une nouvelle association situé au centre ville BVTC.

Son vice Président, parisien récemment installé à Toulouse, se présente, fait un bilan de la situation et une critique agressive et violente de la municipalité, mettant en cause certains élus nominativement. Il incite nos adhérents à adhérer à son association ,pas de cotisation à payer. Il déclare qu’à Toulouse les syndics sont : « mauvais manquent de rigueur financière ». Lorsque nous lui expliquons nos actions et notre travail de fond, il nous rétorque que nous ne sommes pas assez agressifs et voyons petit. Grâce à l’action conjointe des associations de St Pierre, Daurade et Dalbade, la Préfecture en 2009 a supprimé l’exception toulousaine en matière de fermeture des bars. Cette forte action ne l’interpelle absolument pas, bref nous sommes « renvoyés dans nos buts « comme des incapables !... après une intervention qui, nous le déplorons a pris beaucoup trop de temps de notre AG.

 

La réunion se termine à 20h 30.

 

 

Compte rendu AG 2014
Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 11:08

Nous vous avions parlé, il y a quelques mois du Réseau Vivre la Ville créé en fevrier 2015 . Il regroupe pres de 30 associations de villes nationales et européennes et a vocation à fédérer l’action d’associations qui souhaitent un modèle vivable et durable pour la ville : un espace public dans lequel il est possible de circuler sans entrave et la reconnaissance du droit au sommeil.

Les representants du Reseau travaillent activement pour defendre notre droit a une ville "vivable" pour ses habitants. Nous venons de recevoir une information que je vous engage à lire, à diffuser et  à commenter  sur leur site.

Un rapport du Ministere des Affaires Etrangères sur l'attractivité des activités nocturnes pour la ville a suscité un certain nombre de commentaires et courrier de la part du Réseau envers les responsables du Ministère. Pour plus de facilité ce courrier a été envoyé par mail, le quel mail a été supprimé sans le lire par son interlocuteur !! C'est dire avec quel mépris sont considéré les citoyens empecheurs de tourner en rond, par les grosses têtes du Ministère!!!

 

Le lobby de la nuit

Bonsoir,

Nous avons eu vent il y a quelques jours d’un rapport du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI).

Ce rapport inquiétant intitulé Pôle d’excellence touristique : 22 mesures pour faire de la vie nocturne un facteur d’attractivité à l’international a été écrit par Renaud Barillet (fondateur et directeur de la Bellevilloise, et membre des Pierrots de la Nuit), Frantz Steinbach (co-fondateur des Pierrots de la Nuit), Solène Clappe-Corfa (administratrice des Pierrots de la Nuit) et Michel Durrieu (responsable du pôle tourisme de la direction des entreprises et de l'économie internationale au sein du MAEDI). Lire le rapport en premier pour comprendre nos réactions.

Partial, partisan et tronqué, tels pourraient être les adjectifs qui caractérisent le contenu du rapport rédigé sur commande du MAEDI. il n’engage soi-disant que ses auteurs mais est publié sur le site officiel du MAEDI!

Les Réseaux “Vivre Paris!” (31 associations parisiennes et nationales) et “Vivre la Ville!” (20 associations en région) ont consacré plusieurs articles à la publication de ce rapport que je vous encourage vivement à lire dans cet ordre :

- A vendre : nuit parisienne. S'adresser au ministère des Affaires étrangères.

- 22 mesures pour faire de la vie nocturne un enfer

- Une feuille de route qui mène droit dans le mur

- Le Docteur Bertrand Lukacs réagit aux 22 propositions du MAEDI

Les Réseaux “Vivre Paris!” (31 associations parisiennes et nationales) et “Vivre la Ville!” ont publié une lettre ouverte à Laurent Fabius et l’ont adressée à divers responsables du MAEDI et à une centaine de journalistes.

La seule lecture du rapport a de quoi faire dresser les cheveux sur la tête. Il est le travail du lobby de la nuit qui se faufile partout : à la Mairie de Paris, à Nantes, au MAEDI.

Bonne lecture. N’hésitez pas à commenter ces articles sur le site du Réseau “Vivre Paris!”.

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 08:57

Le 4 février, le Réseau « Vivre la Ville ! » a adressé à Mme Michèle Rivasi, députée européenne (groupe des Verts) et membre de la commission ENVI (Environnement, santé publique et sécurité alimentaire) un courrier sur la question des nuisances sonores nocturnes dont sont victimes les habitants des centres-villes. (lire la lettre)

Le 29 avril une délégation du Réseau « Vivre la Ville ! » a rencontré Mme Rivasi au Parlement Européen à Strasbourg :
– Olivier Chalvignac, ARREN (Strasbourg)
– Daniel Ehret, CABA Alsace
– Gilles Pourbaix, Réseau « Vivre Paris! »
– Nicole Nussbaum, Calme Gutenberg (Strasbourg)
– Lars Johansson, les Rues de Graslin (Nantes)


Les points que nous avons présentés :

  • une demande d’une objectivation des nuisances sonores par des mesures par des sondes
  • nous sommes pour la fête mais dans des endroits dédiés et adaptés et à l’intérieur
  • la concertation dans les grandes villes est un leurre surtout lorsque la politique de la ville est le développement effréné de la vie nocturne
  • la promotion de la vie nocturne est devenue une politique gouvernementale depuis l’inclusion du tourisme dans les attributions du ministre des affaires étrangères mais elle ne doit pas se faire au détriment des habitants des villes
  • le problème « premier »: le droit n’est pas appliqué
  • il s’agit de la destruction d’un écosystème humain
    • les centres des villes sont de plus en plus livrés à la mono-activité des bars avec disparition des commerces de proximité
    • renchérissement des baux locaux et baisse des loyers et du foncier d’habitation
    • centres des villes livrés à la location saisonnière ou de courte durée
    • moins de mixité (générationnelle ou sociale)
    • question d’aménagement du territoire tant dans l’espace que dans le temps (jour-nuit)
    • muséification des villes qui deviennent des décors de théâtre vidées de leurs habitants
    • compétition entre les villes qui induit une logique marchande où le client devient roi et a tous les droits
    • lobby des alcooliers

Les pistes évoquées par Michèle Rivasi :

  • les boites de nuit à l’extérieur de la ville avec mis en place de transports (comme à Clermont-Ferrand)
  • l’application du droit (bruit, ivresse publique, drogue…)
  • une concertation avec les riverains avant toute implantation d’un établissement susceptible de générer des nuisances (étude d’impact)
  • la nécessité d’une politique de consensus
  • l’insonorisation des lieux musicaux : pas d’insonorisation = pas d’autorisation de diffuser de la musique
  • une incitation à l’insonorisation des lieux musicaux sous la forme d’une participation des villes (1/3 pour la ville, 2/3 pour l’établissement) (proposition avec laquelle nous sommes en désaccord car la porte ouverte à tous les excès)
  • après 22h les portes sont fermées et la musique est à l’intérieur ou s’arrête

Nous nous sommes aussi adressés à la membre de la commission ENVI (Environnement, santé publique et sécurité alimentaire) pour évoquer la double question de santé publique :

  • privation de sommeil pour les habitants qui sont doublement victimes : du bruit et des autorités lorsqu’ils essaient de se plaindre (plaintes pas prises en compte, police ne se déplaçant pas, insultes des patrons de bars et de leurs clients…)
  • hyper alcoolisation des jeunes (voire moins jeunes) avec ses conséquences : comas éthyliques, violence aux personnes, décès par noyade, viols de femmes comme d’hommes, coût pour la collectivité (police, nettoyage, SAMU, hôpitaux…)

… mais aussi à l’écologiste :

  • nous souhaitons un modèle de ville durable, avec un aménagement du territoire, à la fois dans le temps et dans l’espace, pensé de façon globale
  • les Villes veulent développer la vie nocturne, ce qui est concevable, mais on ne peut pas continuer à multiplier et concentrer les bars et établissements de nuits dans des lieux qui sont habités et deviennent alors inhabitables.
  • il faut prendre en compte les principes de prévention des risques, le premier étant d’éloigner la source de nuisances des populations concernées (plutôt que de proposer aux victimes de se « bunkeriser », de dormir avec des bouchons d’oreilles ou bien de déménager, ce qui correspondrait aux niveaux 2 et 3 de la prévention des risques : protéger la population menacée avec des équipements, et évacuer la population menacée quand les possibilités 1 et 2 ne sont pas possibles).

Les propositions de Michèle Rivasi qui attire notre attention sur la proposition de résolution du Parlement européen sur la stratégie en matière d’alcool :

  • demande auprès du président de la commission ENVI de faire une audition sur la problématique des nuisances sonores en Europe avec convocation d’experts, d’associations… Cette audition peut déboucher sur une résolution (texte discuté par tous les groupes politiques au Parlement Européen). Le Parlement fait alors des recommandations qui peuvent ensuite déboucher sur un acte législatif (une directive).
  • question écrite à la commission ENVI : réponse sous 6 semaines.
  • (Reseau vivre la ville)
Le Réseau « Vivre la Ville ! » rencontre Michèle Rivasi, députée européenne
Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 16:16

Samedi 27 juin vers 17h et pour une durée de 30 mn :

Arrivée de la "Balada Gauchesca" : défilé de danseurs costumés suivi de danses traditionnelles argentines (démonstration), présence de quelques chevaux.

Du lundi 29 Juin au samedi 4 juillet de 16h30 à 19h30 :

bal tango sur le plancher

Le mardi 30 juin, poursuite des activités après le bal tango :

  • de 19h30 à 20h30 : danses traditionnelles argentines (bal)
  • de 20h30 à 23h00 : reprise du bal tango

Puisque, comme vous le savez probablement, la Mairie n'a pas trouvé de prestataire pour remplacer Toulouse Plage, les installations (chalet, scène, plancher) se feront le lundi 29 juin et les désinstallations en principe le lundi 6 juillet.

 

Tango, tango!
Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 08:54

Qui sommes-nous ?

Le Réseau « Vivre la Ville ! » :

  • 24 associations parisiennes

  • 17 associations en régions

  • 6 associations nationales

Le Réseau « Vivre Paris ! » s’est constitué en janvier 2010 en réponse à l’extension incontrôlée des terrasses de café et à la campagne de presse lancée par des professionnels de la nuit. Le Réseau « Vivre Paris ! » compte maintenant 30 associations membres, dont 25 associations de quartier qui représentent 18 arrondissements parisiens et 6 associations nationales.

Le 10 février 2015 le Réseau « Vivre Paris ! » a organisé une réunion publique intitulée « Nuisances sonores : une fatalité? ».
Ont participé à cette réunion:
– des associations parisiennes membres du Réseau « Vivre Paris ! »
– des associations de Lyon (Vivre au Vieux Lyon), Strasbourg (Calme Gutenberg et l’ARREN (Association pour le Respect des Riverains des Etablissements de Nuit), Nantes (Les rues de Graslin), Montpellier (Droit au Sommeil à Montpellier) et Sélestat (le Centre Anti-Bruit d’Alsace)
– des associations de Barcelone et de Lisbonne + Londres et Genève

Au cours de la réunion le Réseau « Vivre la Ville ! » a été officiellement lancé. Il a vocation à fédérer l’action d’associations qui souhaite un modèle vivable et durable pour la ville : un espace public dans lequel il est possible de circuler sans entrave et la reconnaissance du droit au sommeil.

 

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 18:27

Ce projet rentre dans le cadre du projet de Grand Parc Garonne qui se poursuivra jusqu'en 2020. il s'agit là d'une mise en valeur du fleuve où la priorité est donné au patrimoine historique et naturel toulousain. La Métropole a dégagé un budget de 28 millions d'euros.

Il est inutile de se leurrer, les projets de l'institution ont « force de loi » et nous n'avons pas la possibilité de les faire annuler, en revanche les bonnes relations que nous entretenons avec les élus nous ont permis d'être invites ,comme d'autres associations riveraines de la Garonne, à donner notre avis concernant la gestion de cette ginguette et a faire passer le message sur les nuisance sonores.

Cette guinguette se tiendra approximativement du 15 juillet à debut septembre, elle sera ouverte de 9h à 23h , l'idée est de faire un restaurant sur le modèle des guinguettes des bords de Marne, sans musique amplifiée. L'accès des voitures vers le quai sera interdit.

Les prestataires choisis sont des professionnels qui ont l'habitude de gérer ce type de restaurant. Ils sont bien conscients du poids des riverains, s'il y a trop de plaintes de la part de ces derniers, leur action ne pourra être pérennisée. Ils ont l'air ouvert à toutes les suggestions et nous ont demandé de ne pas hésiter à leur faire part de nos demandes et critiques au moment opportun.

Esperons que l'essai sera transformé sans douleur pour les riverains !

La guinguette du quai de Tounis
Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 17:51

Il y a quelques mois, plusieurs riverains nous ont alertés sur un appel d'offre publié dans la presse, concernant l'animation de Toulouse plage a la Daurade par des sociétés privés. Nos amis se révoltaient contre l'idée de soirées « privées » et payantes dans un espace public.

Invitée par la municipalité à participer au jury qui devait choisir le prestataire ad-hoc, notre association s'est fait le relais de ces interrogations. Nous avons rappelé avec force la ligne directrice de notre action pour le quartier et notre rejet total de toutes nuisances sonores sur la place.

Sur le sujet de la privatisation, l'explication est simple. Jusqu'à présent l'animation de Toulouse Plage se faisait avec les deniers publics ( i-e une partie de nos impôts), pour économiser les finances des toulousains, la municipalité a choisi de demander à une ou des sociétés privées d'animer la place moyennant une redevance, un cahier des charges précis , notamment concernant les nuisances sonores, avait été établi pour ce faire.

Ce ou ces sociétés privées pour rentabiliser la redevance avaient choisi d'organiser des manifestations payantes : soirée festive, animations, restauration, etc....

Les projets présentés par ces sociétés devant le jury n'ayant pas remporté le choix de ce jury pour diverses raisons , l'appel d'offre s'est révélé infructueux.

Pour cette été pas d'animation Toulouse Plage à la Daurade, à moins que la municipalité n'ait une surprise dans sa poche. Nonobstant les nuisances des restaurants de la rue jean suau, nous serons certainement plus au calme que nos amis de la Prairie des Filtres !!!

 

 

Toulouse Plage, ce qu'il faut savoir.
Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 09:53

Tisséo organise deux concertations publiques :

  • du 11 mai au 5 juin 2015, concertation publique de l'amélioration de la ligne A du métro

Quelques liens utiles :http://www.mieuxbouger.fr/index_AMLA.html

www.mieuxbouger.fr/telechargement/AMLA/Mieux-bouger-Synthese-Concertation-Ligne-A.pdf


A Toulouse, une réunion publique a déjà eu lieu le 27 mai à la salle San Subra et une seconde réunion publique aura lieu mercredi prochain, 3 juin, à 18h30 à la salle Castelbou (22 rue Léonce Castelbou - M° Compans Caffarelli).

  • du 1er au 26 juin 2015, concertation publique sur le projet de ligne de bus Linéo Plaisance-du-Touche / Tournefeuille / Toulouse

Quelques liens utiles : http://www.mieuxbouger.fr/index_AMLA.html -

www.mieuxbouger.fr/telechargement/AMLA/Mieux-bouger-Synthese-Concertation-Ligne-A.pdf
 

A Toulouse, réunion publique jeudi 25 juin 18h30 à la salle du petit Capitole (153 avenue de Lardenne)

 

 

 

Les futures lignes de métro
Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 18:32

Depuis 2 ans, notre quartier se transforme. Nous avons beaucoup souffert pendant un an des travaux de la Place de la Daurade qui est dorénavant un lieu aéré qui serait agréable aux piétons et promeneurs si les automobilistes respectaient le domaine piétonnier, stationnement illicite et vitesse excessive sont toujours à l'ordre du jour!

La rue Jean Suau a été refaite et voit ses trottoirs élargis se couvrir de terrasses dont les utilisateurs sont peu ou prou respectueux du bien être des riverains.

La rue Gambetta va subir prochainement sa transformation ce qui permettra l'unité architecturale du quartier.

Au fil des siècle cette rue a évolué: au début du quatorzième siècle , c'était la rue des Argentiers du nom des nombreux artisans qui l'habitaient ( il y a une vingtaine d'année encore il y avait quatre ou cinq bijoutiers dans cette rue!), ces orfèvres composaient toutes sortes de chefs d’œuvre, c'est à eux que l'on confiait l'exécution des fleurs distribués aux poètes lauréat du Gay Savoir, concours d'éloquence et de poésie .

Au numéro 25 se trouvait la maison du maitre coutelier François Cellar qui en 1760 forgea le couteau avec lequel le bourreau aurait tranché la tête du Duc de Montmorency en 1662 , l’exécution qui a eu lieu dans la cour de l’hôtel de ville est atteste par une plaque scellée au sol.

Devant l'hotel de Bernuy ( Lycée Fermat) au carrefour des rue peyrolières et Jean Suau, il y avait une petite place - vraisemblablement la où il y a maintenant le restaurant la Réserve - qui recevait un pilori avec son carcan de fer pour attacher les larrons, un ormeau et un puit.

Le quartier bouge, mais des vestiges du passé sont encore présent comme  cette reclame  " fabrique de bas de soie..."  gravée sur un pilier de pierre.

Esperons que le charme de cette rue ne sera pas détruit par les modifications architecturales à venir.

La rue Gambetta , hier ....
La rue Gambetta , hier ....La rue Gambetta , hier ....
La rue Gambetta , hier ....La rue Gambetta , hier ....
Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 15:19

Je n'aime pas Charlie Hebdo et la plupart de ses opinions. Mais nous sommes au pays de la liberté d'expression et j'ai toujours considéré que leur opinion valait bien la mienne quelque soit la blessure ou le dérangement que cela m'occasionnait.

C'est pourquoi, pour la première fois sur ce blog je vous donne mon sentiment personnel sur ces assassinats et je me fais l'echo des paroles de Koz au sujet de cet acte:

Ce matin, il a fallu trouver les mots pour expliquer aux enfants, avant que la cour de récré s'en charge. Expliquer, à peu près en ces mots, que des hommes fanatisés essaient d'imposer leur façon de voir par la terreur, et que la seule réponse au terrorisme est de refuser de seulement ressentir cette terreur, expliquer aussi la liberté d'être primaire, bref la liberté d'opinion..../...

Être ou ne pas être Charlie. Au risque conscient et assumé d'être mal compris, ou compris et conspué, j'ai essayé d'être Charlie et je n'y parviens pas totalement. Si être Charlie, c'est valoriser l'insulte aux convictions profondes de l'autre comme modalité du "vivre-ensemble », j'ai bien du mal à être Charlie. « Il ne suffit pas de refuser l'erreur pour penser juste » écrivait Mgr Jean Honoré, qui poursuivait ainsi : "la vérité est autre chose que la négation d'une négation" ((La pensée de John Henry Newman, éd. Ad Solem)). .../... Toute réserve cède en tout état de cause devant l'ignominie de l'assassinat abject de simples dessinateurs. Et je n'ai aucun doute sur un point : je suis le frère de Wolinski, de Charb, de Tignous, de Cabu, de Jean Honoré, des hommes que leurs amis décrivent comme pétillants, chaleureux et facétieux et qui pouvaient, aussi, se montrer respectueux. Et je suis le frère des autres victimes des terroristes. J'imagine que j'étais les leurs, ils étaient à tout le moins les miens. Je suis le frère d'Ahmed Merabet, et celui de Frank Brinsolaro, policiers tués dans l'exercice de leurs fonctions. Le frère de cet homme de la maintenance, qui n'est pas identifié. Je suis frère de leurs familles. Je suis le frère des dessinateurs de Charlie. Frère en humanité, frère dans la douleur et dans le deuil de ce jour, frère parce que Français, aussi, et porteur d'une part de ce que les terroristes ont voulu abattre. Dans quelques instants, à midi, les cathédrales de France sonneront le glas pour les victimes de cette attaque et je m'associerai à la minute de silence de la République comme à la prière pour tous.

Être ou ne pas être la France.

Le terrorisme vise à instiller la peur, c'est étymologique. Il vise à importer le chaos chez l'ennemi que l'on s'est donné, et que l'on ne peut attaquer autrement. Y céder est une première victoire des terroristes. La victoire de la France est de continuer à vivre sans égard pour la barbarie, continuer à prendre les transports en commun, à se rendre à son travail. Continuer d'être..../...Plus encore peut-être que d'autres actions terroristes, celle-ci vise directement et globalement la France, sa culture et ses valeurs. C'est la démocratie, c'est la liberté, c'est le respect de l'autre. Les abandonner ou les entacher serait, là également, rendre les armes, aussi faibles soient-elles..../...   Il n'est pas innocent que cette attaque se soit produite en France, à Paris. Contre la liberté d'expression. Contre nos valeurs aussi. Contre la France, qui est aussi l'un des berceaux du christianisme, lui-même berceau de nombre de ses valeurs. Le monde entier nous regarde, nous devons faire honneur à la France, et être pleinement Français.

Liberté, liberté chérie
Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade
commenter cet article