Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 15:08

lucky-luke-le-chien-rantanplan-en-sheriff

Les trois associations  quartier ont rencontré le Directeur Départemental de la Securité Publique

 

Voici ce qu'il en est sorti:


Il a insisté sur la nécessité de déposer plainte pour que les problèmes soit pris en compte.

Actuellement il y a moins de plaintes déposées sur le centre ville donc "ça va mieux".

D'après lui nous battions Marseille dans le domaine des agressions entre minuit et 6 heures (violences, vol dans voitures et vol de voitures).
Nous avons remis le débat sur nos nuisances de quartier et il a été déploré que "faire la fête" soit synonyme de s'alcooliser.
Après divers échanges autour des problèmes que nous rencontrons (de la rue de la Boule à la Daurade, St Pierre, Bologne, les Blanchers,Brienne, Lakanal, etc..)  nos trois interlocuteurs ont :
- insisté sur les caméras qui peuvent aider à identifier les fauteurs de
troubles en reconnaissant que la Mairie ne sait pas se situer à ce sujet,


- annoncé qu'il avait été "distribué" 10 PV en 15 jours autour de la
Place St Pierre, 2 par bistrot... et un avertissement à l'épicerie de
nuit du 41 rue Pargaminières,


- mis en place des rondes utilisant la BAC qui ont lieu toutes les nuits
après 1 heure du matin en particulier sur la Place,
- confirmé qu'il faut continuer à appeler le 3101 pour les problèmes de
nuisance (merci de nous tenir au courant du résultat),
- déclaré qu'il faut appeler le 17 s'il y a un danger et seulement si,
  (nous faire des copies),
- reconnu qu'une roseraie pouvait peut-être diminuer les "fêtards" sur
la place... et les nuisances.

En résumé et sans rêver : bon accueil de responsables qui se disent
décidés à agir.
L'avenir nous dira ce qui en est.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade - dans News
commenter cet article

commentaires

Pino 06/11/2010 14:36



Du bla bla... Qui porte plainte contre le vandalisme?


http://www.toulousoscopie.fr/article-24490965.html