Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 14:34
  OFFICE DE LA TRANQUILLITE :

 Ce terme m'a tConfucious temple Nagasakioujours fait penser à un conte chinois, vous savez première épouse, troisième concubine, portes du septième ciel, controleur des décès, temple de la troisième lune, auberge du renard jaune ..................., mais le ridicule du vocabulaire ne doit pas masquer l'efficacité de son usage n'est ce pas? 
eh bien en voilà le témoignage par l'un de nos adhérents :

Chers tous,
J'ai l'honneur de vous annoncer que le plot rue des Blanchers a été recelé. Il a même été soudé, le 20 janvier 2010 au matin, soit 4 mois après que j'en ai fait la demande
 Après avoir téléphoné une à 2 fois par mois au 3101 (et je n'ai pas été la seule à faire cette demande: D'autres personnes de la résidence Larrey ont téléphoné à ce numéro pour cette histoire de plot.),
samedi 16 janvier j'ai, une fois de plus , contacté le 3101 à qui j'ai du encore une fois réexpliquer la situation. J'ai perdu patience et j'ai annoncé à la personne au bout du fil que je ne comprenais pas qu'il n'y ai toujours pas eu d'intervention rue des Blanchers, alors que j'avais vu une é
quipe municipale receler des plots place Saint Pierre.  J'ai essayé de lui demander un numéro de téléphone d'une personne à qui je pourrais m'adresser plus directement, mais je n'ai  pu obtenir d'elle qu'un "cela a été fait le 24 octobre", apres 10 bonnes minutes de communication! Qu'est-ce qui a été fait? Je ne pourrais vous le dire...
Mardi matin, j'ai reçu un coup de fils de Mr François Bobet, très gentil, qui m'a dit intervenir dans la semaine. Je n'ai pas pu obtenir de lui un numéro pour le contacter en cas de récidive. Il m'a conseillé de toujours contacter le 3101.
Le lendemain, le plot été fixé.


Tout vient à point qui sait attendre, n'est ce pas? Continuer à nous faire parvenir de tels témoignages nous en sommes friand!

Partager cet article

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires