Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 19:31

Notre municipalité pourrait  prendre exemple et essayer d'avoir une politique efficace contre l'alcoolisation à outrance d'une certaine jeunesse toulousaine ( source la Depeche du 27/04)

 alcool by Daytwice

Castres. Les jeunes et l'alcool: la campagne choc

 Une campagne qui interpelle… Face à la montée des accidents d'alcoolisation chez les jeunes, la Ville de Castres, témoin de deux drames , s'engage pour alerter les jeunes et les familles. Elle a imaginé une campagne « choc », qui démarrera ce lundi 26 avril.

Au cours de fêtes, de soirées, parfois même dans la journée, des pratiques d'alcoolisation extrême se répandent de plus en plus chez les jeunes, à l'image du « binge drinking » venu des pays anglo-saxons, consistant à boire pour être saoul le plus vite possible. Ce fléau touche désormais des adolescents de 13 ou 14 ans, totalement inconscients du danger et des risques qu'ils prennent : jeux, défis entre copains qui finissent parfois en comas éthyliques, blessures, chutes mortelles ou séquelles irréversibles…

Pour évoquer le sujet au grand jour

Le phénomène s'accélère à l'approche des examens et des fêtes de fin d'année. Face à ce véritable problème de société, aux dimensions inquiétantes et dramatiques, la municipalité castraise a décidé d'alerter.

Selon la Ville, « le meilleur moyen pour lutter contre ces comportements à risques est d'en parler avec les ados et de faire en sorte qu'ils en parlent entre eux. Cela à travers une campagne d'affichage hors normes, pour évoquer ce sujet au grand jour et alerter les jeunes mais aussi leurs familles sur ce phénomène de plus en plus préoccupant ».

Ainsi, 76 panneaux, présentés en caractères blancs sur fond noir, ont donc été préparés et seront posés dès lundi sur l'ensemble du réseau d'affichage de la ville, comme les arrêts de bus. Ils afficheront haut et fort 3 mini-récits racontés par des jeunes fictifs: « Elle a plongé. On était bourrés. Elle s'est noyée » Arthur, 15 ans. « Je me suis réveillée nue. On avait bu. Je sais plus… » Laura, 16 ans. « On était pétés. Il a sauté. Il est paralysé. » Paul, 15 ans.

Une signature figurera au bas de ces affiches : « Binge drinking, putain de jeu ».

Le choix graphique, le langage cru peuvent choquer, reconnait-on à la Mairie , mais c'est une éventualité que la Ville de Castres assume sans hésitation. Volontairement, cette campagne évite le discours moralisateur dont on sait qu'il n'a pas ou peu de prise sur les ados. Elle a au contraire pour objectif de faire réagir et de lancer la discussion, dans les familles, dans les classes, au sein des groupes de jeunes.

En parallèle, la Ville travaille avec les différents partenaires à l'élaboration d'une charte contre la vente d'alcool aux mineurs. Elle sera signée dans les jours à venir et formalisera l'engagement concret de chacun à lutter contre ce fléau.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires