Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 22:49

CARNET VERT …. ET CARTON JAUNE…

 Les Présidentes et Présidents des Associations de Défense des habitants de Saint - Pierre, la place de Bologne, la Daurade, la Dalbade et la Prairie des Filtres ont le plaisir de vous annoncer qu’ils ont décidé de mettre en commun leurs idées et leur énergie pour obtenir des autorités municipales une chose claire : le respect des lois et règlements relatifs au bruit, à l’hygiène, au fonctionnement des débits de boissons, à la divagation des animaux sur la voie publique, au stationnement des personnes sur certains lieux publics à certaines heures.


Fortes de plus d’un millier d’adhérents ou sympathisants ces associations sont lasses des bonnes paroles et des simulacres de concertation auxquelles elles sont conviées .

 Le toulousain de base ne négocie pas le tarif de son parcmètre, les heures d’ouverture de sa mairie annexe ou la durée du prêt des ouvrages empruntés à la médiathèque. Pourquoi lui demanderai-t-on de négocier sur ce qui a déjà fait l’objet de décisions législatives, préfectorales ou municipales ?

Une règle sur le bruit, sur la taille des terrasses de café, sur l’accès à un jardin public, posée par une autorité légitime, s’applique à tous, sans qu’il soit besoin de la discuter.Le respect des règles que se donnent des citoyens vivant ensemble est le fondement de toute démocratie. Aussi est-il surprenant de constater que les autorités locales, chargées de faire respecter ces règles, semblent parfois perdre de vue ce principe de base.


Sous prétexte que Toulouse est une ville du Sud, faut-il accepter qu’elle soit une ville sale, bruyante, dangereuse la nuit, dans laquelle d’années en années s’étendent des zones de non droit où la loi du plus fort se substitue peu à peu à la règle officielle ? La réponse des membres de nos associations est non .

Non au laxisme des autorités municipales face aux divers problèmes que nos associations dénoncent depuis des années, non à cette sorte de consensus mou destiné à éviter les vagues, non à cette démission courtoise de nos élus devant l’ampleur du problème, non aux rondes-alibis de deux malheureux municipaux face à des bandes de jeunes étudiants avinés, face à des fêtards de passage , face à des meutes de chiens de combat.


Ne pas vouloir traiter ces problèmes aujourd’hui, c’est s’assurer des lendemains qui n’auront plus rien de rose , malgré la chaleureuse couleur de nos briques…

Par tous moyens à leur disposition nos associations sont décidées à intervenir main dans la main, avec ténacité et pugnacité dans ce combat pour la préservation de l’art de vivre en commun dans une ville qui a toujours su faire une place à chacun . Convaincus que le respect d’autrui passe aussi par le respect du contrat social qui l’unit à son voisin, les membres des cinq associations des bords de Garonne sortent le « carton jaune » aux autorités publiques et souhaitent que le Maire et le Préfet entendent ce message peint aux couleurs vertes de l’espérance…..espérance portée par les pétitions et volumineux dossiers qui leur sont remis ce jour.

Si vous pensez que ce combat est aussi le vôtre, rejoignez vite les rangs de l’une des cinq associations correspondant le mieux à votre lieu d’habitation :


Association de Défense des Habitants et des Riverains de St-Pierre au Capitole, 10 Pl. St Pierre
Association des habitants de la place de Bologne, Pl. de Bologne
Association Vivre à la Daurade, 18 Place de la Daurade
Association de Défense des Riverains de la Dalbade, 6 rue des Couteliers
Association Prairie des Filtres, 18 Place Laganne

Partager cet article

Repost 0

commentaires