Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 18:02

"La signature du premier contrat de collecte selective entre la mairie de Toulouse et Eco-Emballages a eu lieu le 30 mars 2000, pour une durée de 6 ans renouvelables.  Au terme d’une montée en puissance de 4 ans, la totalité des toulousains peut trier leurs emballages depuis la fin 2004.
Un centre de tri, d’une capacité de 20 000 tonnes par an, sépare les différents matériaux et les prépare pour l’envoi vers les filières de recyclage. Géré en régie, il emploie environ 50 personnes. Bénéficiant d’un circuit de visite pédagogique, il accueille en particulier de nombreux scolaires.
Les habitants disposent d’un bac bleu pour une collecte sélective en porte à porte, sauf en hyper centre ville où le tri se fait par apport volontaire (42 points d’apport volontaire qui se rajoutent aux 462 récup’verres).

Des actions de communication régulières sont indispensables pour maintenir la mobilisation des citoyens vis-à-vis de la collecte sélective. Plus largement, la communication sur le tri - école de l’éco-citoyenneté - permet une sensibilisation à d’autres gestes préservant l’environnement.

La politique de gestion des déchets est guidée par la volonté d’assurer un développement durable en passant de l’élimination des déchets ménagers à leur valorisation.
 

 

 

"L’action de notre collectivité a donc pour objectifs :

  • d’encourager le geste de tri car la collecte sélective économise de précieuses ressources naturelles en recyclant les emballages triés par les habitants ;
  • de moderniser le traitement et la valorisation des ordures ménagères : le centre de valorisation énergétique des déchets urbains de Toulouse en cours de modernisation permet d’incinérer les ordures ménagères et d’assurer le chauffage urbain de 10 000 logements, et la production d’électricité. "

Pour faire d’une pierre deux coups, la municipalité devrait s’intéresser à la fameuse « Betty box «  qui valorise les déchets et récompense le citoyen responsable. En ces temps de vache maigre , voilà qui n’est pas à négliger !

Depuis un an et demi, une Betty box fonctionne devant le magasin Intermarché au Séquestre (81). Cette machine conçue et développée par la société BTI (Briane, Toutut ingénierie) permet de trier les emballages recyclables (verre, plastiques, briques alimentaires, canettes, etc) et rémunère les apporteurs. Quand l'apport arrive à 15 €, un virement automatique sur le compte bancaire personnel ou d'une association caritative est effectué.......

Prochainement une dizaine de Betty box équiperont des grandes surfaces tarnaises, alors que des acheteurs étrangers (Chiliens et Chinois principalement) ont formulé des options d'achat pour trente-cinq exemplaires. Chacun d'eux coûte 60 000 €, amortissable sur trois ou quatre ans.


 Vous n'allez pas me dire que les Toulousains sont moins ....modernes que les chiliens ou les chinois ! Quoique......Allez un petit effort, Alexandre, pensez-y!

 

Je suis néanmoins très rêveur quand à la « citoyenneté » des toulousains en matière de recyclage.  Le dimanche dans notre quartier,  le pourtour des récup verre et récup papier est , le plus souvent littéralement jonché de poubelles, cartons, gravats, vieux objets, détritus en tout genre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade - dans vivre-a-la-daurade
commenter cet article

commentaires