Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 10:53

                                              Voila des années que nous le disons, lorsque devant nos doléances , lorsqu'on se plaint de ne pouvoir dormir on nous répond que nous sommes des privilégiés,

 

mais si c'est l'INSEE qui le dit :

 

"Parmi les indices retenus pour faire valoir la diversité toulousaine, celui des revenus reste le plus significatif.

Non, le centre-ville ne concentre pas que des revenus élevés. « Les salaires les plus forts se concentrent plutôt dans les quartiers sud du centre, comme aux Carmes ou à Saint-Etienne et au sud-est, vers Côte Pavée. Les plus faibles sont localisés, du côté du Grand Mirail.

 Le centre accueille même une plus grande diversité de revenus », confirme Sophie Mercier, de l'Insee. Un phénomène à mettre en relation avec la répartition géographique des catégories socioprofessionnelles. Environ 25 % des 53 000 cadres toulousains habitent dans le secteur de Côte Pavée, 30 % des 70 000 ouvriers au Grand Mirail et plus de 20 % des 92 000 employés dans le centre. « La réalité du centre-ville est complexe. Un travail est à mener en terme de mixité sociale dans les décisions politiques de la ville », estime Stéphane Carassou, vice-président du Grand Toulouse.

Contre toute attente, la précarité est aussi très représentée au coeur de la ville, à cause de la présence d'habitations anciennes, accueillant des populations fragilisées. Les étudiants, qui logent à 40 % dans le centre, doivent aussi souvent travailler pour des salaires modiques et peuvent contribuer à cet effet".

Partager cet article

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade - dans vivre-a-la-daurade
commenter cet article

commentaires

pinocchio 28/11/2008 23:21

Tout le monde a le droit de pouvoir dormir, privilégié ou pas. La mixité sociale du centre ville est une chance, mais elle n'est pas exploitée par les élus incompétents (je n'y inclus pas encore les nouveaux).

pinocchio 28/11/2008 23:20

Tout le monde a le droit de pouvoir dormir, privilégié ou pas. La mixité sociale du centre ville est un chance, mais elle n'est pas exploitée par des élus incompétents (je n'y inclus pas encore les nouveaux).