Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 10:39

Dans l’article « Saint Pierre est toujours une fête, mais pas pour tout le monde »,paru dans la Depêche du jeudi 11 septembre, un certain nombre de contrevérités ont été écrites.

 

Le journaliste dit « Deux associations de riverains occupent le terrain de Saint Pierre », il cite la plus ancienne  sans la nommer ! et la seconde « Saint Pierre aux portes du paradis  qui se veut plus positive ».

Rendons à César ce qui est à César !  Nous avons toujours cru qu’un bon journaliste avait pour habitude de vérifier ses informations avant de les publier ! Eh bien non !

 

La plus ancienne association du quartier, créée il y a une vingtaine d’années se nomme  « Association de Défense des habitants et riverains de St Pierre au Capitole » dont les adhérents, comme indiqué, habitent le quartier et en subissent les nuisances.

 

La seconde créée il y a 5 ans regroupe les habitants des immeubles  de la Place de Bologne, idéalement situé derrière le Cube, le Basque et le Saint des seins et supportant les humeurs festives et imbibés des clients de ces établissements.

 

La troisième créée en 1996, « l’association Vivre à la Daurade » subit de plein fouet les dommages collatéraux occasionnés par les centaines (quand ce n’est les milliers) de clients des bars de la Place St Pierre et de la rue des Blanchers.

 

Ces trois associations regroupées depuis plusieurs années, interviennent régulièrement et vigoureusement  auprès des institutions (Mairie, Police, Préfecture, Procureur) pour tenter de faire cesser les débordements inhérents aux promeneurs des « Chemins de St Pierre » avec plus ou moins d’écoute.

 

La quatrième, si judicieusement citée côté riverains, «  Saint Pierre aux portes du Paradis »

( plutôt de l’enfer), n’est que l’émanation d’un ou d’une propriétaire de bar. Cette association revendique un nombre d’adhérents dont la grande majorité n’a jamais habité le quartier et dont les 5000 signataires ne sont que des clients des établissements de la place.

Quand à la Charte de bonne conduite, traduite par l’édition de quelques affiches apposées sur un kiosque, elle a eu pour seul résultat l’autosatisfaction des cafetiers et un immense éclat de rire de la part de leurs clients, lesquels continuent allègrement de piétiner le dernier rosier de la place, et de se soulager, en beuglant, dans les rues avoisinantes jusqu'au Pont Neuf, en passant par le jardin de la Daurade.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le piéton de la Daurade - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Pinocchio 25/09/2008 22:45

Je vous invite à vous exprimer sur le forum de la démocratie locale: http://www.democratielocale.toulouse.fr/J'ai posté un sujet sur Saint-Pierre Daurade.

Pinocchio 25/09/2008 19:57

Merci de ces précisions. Les cafetiers de la place StPierre n'ont vraiment aucun scrupules. Le seul moteur est de faire de l'argent. Ce qui m'attriste, c'est qu'il ont plus de poids auprès de la mairie que les riverains. Les extensions récentes: terrasse géante du bar Basque, salle de concert Saint des Seins n'auraient jamais dues être autorisées dans un quartier aussi résidentiel. J'espère que les associations agissent auprès de la nouvelle municipalité. J'ai essayé, mais l'écho est très faible...Si cela est nécessaire, je suis prêt à animer des actions plus médiatiques: grève des impôts locaux, dépots des déchets devant les bars, descente groupée au Capitole,...